Mécèn'Arts : association de solidarité des arts plastiques et visuels

lundi 1 novembre 2010

Portrait nouvelle adhérente : Frédérique Pétorin (peintre)

La défusion
 Frédérique Pétorin, signant FB, est peintre amateur autodidacte depuis 10 ans, inscrite à la maison des artistes. Elle avait fait une année aux Beaux-arts à l’âge préadolescente. Le maquillage professionnel et la formation « COULEUR ENERGIE » (William Berton) lui a certainement donné d'autres clefs de son arts. Elle est aussi socio-esthéticienne, formatrice (animation de groupe en milieu santé et social) à Paris. Mère de 2 enfants elle est devenue présidente fondatrice de l'association LES MAMANS D’ACCORD qui propose des ateliers gratuits de bien-être et beauté pour les mamans qui ont un enfant en soins intensifs à l’hôpital. Ces activités multiples complémentaires constituent "ma Vie, c’est mon énergie de vie. Toutes mes activités se nourrissent les unes des autres (maquillage, massage, consultations couleurs, cuisine, etc.)."



Visage d'un ailleurs
La fête
L’appellation artiste lui convient car cela à un rapport direct avec l'art. Mais "Professionnel ou amateur, peu importe à mes yeux : L’œuvre « est », l’impact qu’elle produit ne dépend pas de la qualification de l’artiste qui l’a créée. En langage des oiseaux : plaisir = play-zir « PLAY= jouer ZIR= zone d’intérêt réel » la peinture est pour moi l’espace de création du début du monde où l’enfant est dans sa toute puissance et joue avec sa zone d’intérêt réel inconsciente."

Le silence
La méditation
Sa technique est principalement basée sur l'emploi du couteau sur de très grands formats car elle a « faim de couleurs ». "C’est un travail qui vient à la fois d’une quête de libération intérieure émotionnelle créative et d’un désir de vie inouïe de « reliance » à l’univers. Il en résulte alors du plein et du dense comme du plus aéré et fluide. De cette pulsion jaillissent des couleurs pures, la rythmique de compositions puissantes dans lesquelles apparaissent des influences, notamment d’Asger Jorn (mouvement Cobra), de Rouault, de Lindström, de Jean –Michel Basquiat. Ce qui ressort surtout, c’est l’impression d’un raz de marée de couleurs qui balaye tout sur son passage."

L'homme et le koala
Pour FB, l'esthétique est un marquant caractéristique de sa vie dans "ce qu’il y a à voir avec le sens du beau, apporter, amener, faire entrer une notion de beauté « être » plutôt que beauté « avoir ». Exemple : l’œuvre peinte d’une tête de mort peut renvoyer un sentiment d’extrême douceur dans son expression et cet effet est universel.(Jean Michel Basquiat)."

Ses sources d'inspiration sont puisées dans "un état intérieur, un besoin de libération créatrice. Un voyage, des visites de sites archéologiques, des cartes postales d’objets anciens. Je rêve d’exposer l’ensemble de mes 60 toiles dans un espace et de récolter des bénéfices pour mon association. Ce qui le rend difficile à réaliser est de trouver le lieu et les organisateurs." Pour cela elle pousse un cri de désir de lieux d’exposition permanente indispensable à l’artiste : "c’est là l’espace consacré à l’artiste, une ère de reconnaissance, de consécration, de respiration, de repos, pour permettre à l’artiste d’y aller, de lâcher le trapèze et de retourner s’adonner à son geste de création pleinement et librement..."

Logiquement, Frédérique pense que les artistes ont un rôle social en France : "soutenir les actions humanitaires, entre autres. Mais aussi de rendre accessible « l’art » à tous, y compris à ceux qui pensent en être « exclus »." 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Copyright

Avertissement : Le contenu de ce site Internet est protégé par le droit d'auteur. Toute reproduction sans demande préalable est interdite. / Warning : The content of this web site is copyrighted. Any reproduction is strictly forbidden.